La reconnaissance faciale n’est plus une option en Chine

La reconnaissance faciale n’est plus une option en Chine

Chine: le taux de reconnaissance faciale est de 95% même avec le port d’un masque

Chine : La reconnaissance faciale est désormais obligatoire avant d’acheter un smartphone.

En raison de l’épidémie de coronavirus, il est naturel que la grande majorité de la population chinoise porte des masques. Cependant, cela peut poser des problèmes au niveau de la reconnaissance faciale déployée dans les gares, les aéroports, les écoles, ou encore les centres commerciaux à travers le pays et obligatoire pour tout achat de smartphone depuis décembre 2019.
Mais la situation est surmontée avec une nouvelle technologie qui, même avec le masque, détecte les visages avec une précision de 95%.

Dans un pays où presque tout le monde a le visage couvert d’un masque, comment se fait la reconnaissance faciale ? Même la Chine, connue pour avoir les systèmes les plus sophistiqués au monde, a maintenant vu cette situation devenir un véritable défi.

Le besoin aiguise l’ingéniosité, et la Chine a donc dû trouver un moyen et proposer des solutions afin d’améliorer davantage cette technologie.


La nouvelle technologie mise en place permet une reconnaissance faciale avec une précision de 95%, même avec des masques.


Afin de surmonter la difficulté de détecter les visages avec des masques, une amélioration a été créée dans ces systèmes.

La société chinoise Hanwang Technology a développé la première technologie de reconnaissance faciale en Chine qui permet d’identifier les personnes, même si elles portent des masques.

Le secret du potentiel de la nouvelle technologie est qu’elle est connectée à un capteur de température, qui permet de mesurer la chaleur corporelle, tout en identifiant le nom de la personne.

Selon la société, ce système utilise une base de données avec environ 6 millions de visages sans masque, ainsi qu’un fichier, avec moins de données, de visages ne portant pas de masque.

Ainsi, l’entreprise dispose actuellement de deux produits différents. L’un d’eux pratique la reconnaissance faciale d’une manière unique et convient, par exemple, à l’entrée des bâtiments.

À son tour, le deuxième produit dispose d’un système de reconnaissance «multicanal», c’est-à-dire qu’il utilise plusieurs caméras en même temps.

Pour faire simple, le système le plus complexe et le plus avancé est capable d’identifier, en une seconde seulement, 30 personnes à la fois.

Huang Lei, vice-président de la société, déclare en outre que :
Lorsque vous portez un masque, le taux de reconnaissance peut atteindre 95%, ce qui garantit que la plupart des gens peuvent être identifiés.

D’un autre côté, Lei affirme également que le taux de réussite des personnes sans masque peut atteindre jusqu’à 99,5%, ce qui est un résultat surprenant. Le seul obstacle à la reconnaissance que l’entreprise pense qu’il peut y avoir, c’est lorsque la personne porte des lunettes de soleil.

En plus de la reconnaissance faciale, le système est également utilisé pour détecter la possibilité d’infection par le coronavirus, par le biais de la température corporelle.

Mais l’utilisation de cette technologie peut aller plus loin, car en raison du taux de précision élevé, il peut être utilisé par la police chinoise pour identifier les criminels présumés et aider à trouver les personnes recherchées par la justice, même si elles cachent leur visage.

Partager cette publication